⏳ Pour les plus pressés  

L’action Tesla est une bonne opportunité d’investissement long terme, en raison de la croissance constante de ses résultats, la force de sa marque, sa capacité à innover et ses perspectives sur les marchés de l’automobile et de l’énergie.

🏄 Tesla surfe sur deux méga tendances

Les véhicules électriques et l’énergie renouvelable.  

📈 L’historique de l’action Tesla en image

Si vous aviez investi $100 dans l’action Tesla il y un an pile, vous auriez pu empocher $631,92 aujourd’hui (nous sommes le 2 novembre 2020). 

👎 Les haters disent …

« Comment Tesla, qui vend 10 fois moins de véhicules que General Motors et Ford, peut être valorisée en bourse cinq fois plus cher que ces deux mêmes entreprises réunies ? »

« Même Elon Musk a dit début mai sur Twitter que l’action de Tesla est surévaluée (alors que l’action n’était qu’autour des $140 contre plus de $410 aujourd’hui) »

tweet elon musk action tesla

« Le cours des actions Tesla a explosé grâce à tous les gens qui se sont découvert une passion pour la bourse pendant le confinement. »

👍 Les fans disent …

« Tesla, ce n’est pas comparable à Ford. Ce n’est pas qu’un constructeur de voiture, c’est une entreprise qui va changer le monde. »

« Les résultats publiés par Tesla sont en constante hausse. »

« Les conducteurs de Tesla adorent ces véhicules. Leurs performances sont bien au-dessus de toutes les autres marques de voitures électriques. »

« Tesla est à la pointe de la recherche sur les batteries 🔋. Cela leur donne une avance de plusieurs années sur leurs concurrents. »

😍 Nous on dit …

Quand on regarde ce graphique, on pourrait penser que les haters ont raison…

C’est la comparaison entre le cours de l’action Tesla et le nombre d’utilisateurs de l’application Robinhood qui détiennent des actions Tesla (Robinhood est l’équivalent de eToro ou de Trading212 aux US).

Action tesla statistique Robinhood

Mais on est du côté des personnes qui croient en l’avenir rayonnant de l’entreprise. 

On détient des actions Tesla car l’entreprise entre dans notre stratégie d’investissement. 

Si on n’avait pas d’actions Tesla, on en achèterait car on a des raisons de penser que l’entreprise n’en est qu’à ses débuts (on vous explique cela plus bas). 

Ce qu’on attend de cette entreprise, c’est une croissance élevée. Tant que la croissance de Tesla ne ralentit pas, on n’a aucune raison de vendre (à part pour empocher nos gains). 

🔎 Tesla, c’est quoi ? 

Tesla a été créée en 2003. L’entreprise est célèbre pour ses voitures électriques qui ont des performances dignes de supercars.

Mais si vous cherchez Tesla sur Google, vous allez tomber sur ça :

Recherche google action tesla

En 3 secondes, vous voyez ce que les détracteurs de Tesla oublient toujours : elle n’est pas qu’un constructeur automobile. Tesla a aussi une branche énergie. Et une des prédictions d’Elon Musk, CEO, est que Tesla Energy rattrapera dans les années à venir la branche automobile.

Conséquence : Tesla ne peut pas être valorisée comme un simple concurrent de Ford ou de BMW.


Zoom sur l’activité automobile de Tesla

L’entreprise a réussi où bon nombre ont échoué : créer avec succès une marque de voitures électriques que les gens ont envie de posséder non pas parce qu’elles sont écolos, mais parce qu’elles sont stylées et écolos. Ou juste parce qu’elles sont stylées.

Surtout, Tesla a eu l’intelligence de comprendre que pour faire une voiture électrique que les gens ont envie d’acheter, il fallait casser les objections habituelles contre les voitures électriques.

La première : “les voitures électriques ont une faible autonomie”. Tesla a réussi à produire des batteries performantes, et continue de les améliorer. Elle dépense environ 400 millions de dollars par trimestre en recherche et développement.

La deuxième : “ok, 600 km d’autonomie… mais si je veux traverser les Etats-Unis, je la charge où ?”. Plutôt qu’attendre que les Etats s’en occupent, Tesla a installé des Superchargers, capables de recharger entièrement la batterie de votre véhicule en 30 minutes. Gratuitement bien sûr.

Carte des superchargers tesla
Voilà la carte des stations Superchargers existantes et à venir en Europe. Vous pouvez faire le trajet Danemark – Portugal sans problème…

On arrête là avec les objections contre les voitures électriques classiques (allez, une petite dernière : la puissance de la voiture. 0 à 100km/h en moins de 2,1 secondes pour la Model S. Oui, vous avez bien lu).

Pour couronner le tout, on adore le design de chaque modèle 😍


Quelques mots sur Elon Musk

Enfin, comment parler de Tesla sans parler de Elon Musk, co-fondateur et CEO ? 5 faits intéressants à son sujet :

  • Il a fait fortune une première fois en 1999, avec la revente de sa première société, Zip2, pour $307 millions 
  • Cette même année, Elon Musk cofonde X.com, qui deviendra PayPal. La société sera revendue à Ebay et Musk empochera $165 millions
  • Il a inspiré le personnage de Tony Stark (Iron Man)
  • Elon Musk a fondé Space X qui construit… des fusées
  • Il a réussi à réduire le coût pour rejoindre l’ISS (la station spatiale internationale) de 90%, le faisant passer de $1 milliard à juste $60 millions

Si vous avez Twitter, allez faire un tour sur son compte, ça vaut le coup. Quelques Tweets qui nous ont bien fait marrer :

Tweet elon musk tesla 1
Tweet elon musk tesla 2
Tweet elon musk tesla 3
Tweet elon musk tesla 4

C’est tout pour le moment avec le compte Twitter d’Elon Musk… Revenons aux choses sérieuses.

💰 Quel est le “revenue model” de Tesla ?

Tesla gagne de l’argent avec :

La vente et la location de véhicules

Cette branche a rapporté $7,6 milliards au 3ème trimestre 2020, +42% par rapport à l’année précédente à la même période.

Tesla est leader mondial sur le marché des véhicules électriques : 18% de parts de marché, devant Volkswagen, BYD et BMW qui ont 6% chacune.

Plus étonnant : la revente de “regulatory credits”

Aux Etats-Unis, les constructeurs automobiles ont le droit d’émettre un certain quota de Co2. Si ils dépassent ce quota, ils doivent acheter des “regulatory credits”, sous peine de recevoir des sanctions. 

C’est grâce à ce système que Tesla a empoché près de $400 millions au 3ème trimestre 2020

Les constructeurs de véhicules électriques reçoivent gratuitement de la part de l’Etat des “regulatory credits”, qui ne leur servent pas puisque leurs véhicules ne produisent pas de Co2. 

Tesla les revend donc à des constructeurs comme Fiat Chrysler Automobiles, qui se serait engagée à lui acheter 1,27 milliard de dollars de crédits.

On entend déjà les haters : « Si Tesla ne revendait pas ses regulatory credits elle perdrait de l’argent ».

Les fans répondent : “Les concurrents de Tesla sont en train de financer son développement. Grâce à eux, Tesla n’aura bientôt plus besoin de la revente de regulatory credits pour faire du profit”

En effet, Tesla a gagné environ 400 millions au 3ème trimestre 2020 grâce à la revente de crédits, et a dépensé la même somme en recherche & développement (R&D). Cela créé un cercle vertueux pour l’entreprise :

  1. Les dépenses en R&D lui permettent de prendre encore plus d’avance techniquement. 
  2. Cette avance technique se voit déjà : Tesla ne cesse de réduire ses coûts de fabrication, tout en augmentant les performances de ses batteries
  3. Conséquence : la marge de Tesla augmente, ce qui lui permettra bientôt de faire du profit sans avoir besoin de revendre des regulatory credits
  4. Elle pourra réinvestir ces profits dans la R&D et ainsi de suite.

La vente et la location de panneaux solaires et d’équipements de stockage d’énergie

Les clients de Tesla sont des particuliers et des entreprises (comme Amazon qui a fait installer un de ses équipements de stockage d’énergie au Royaume-Uni). 

Tesla vend les équipements ou les loue. 

Cette branche a rapporté $579 millions à l’entreprise au 3ème trimestre 2020

😎 La marque Tesla 

Tout le monde connaît Tesla. L’entreprise ne fait pourtant presque aucune dépense en publicité.

Elon Musk rappelait en janvier 2020 : “Nos livraisons ont atteint plus de 112 000 véhicules en un seul trimestre. Il est difficile d’imaginer un produit similaire avec une telle demande qu’il puisse générer plus de 20 milliards de dollars de revenus sans aucune dépense publicitaire. (…) avoir le véhicule électrique le plus demandé au monde sans aucune dépense publicitaire est, à mon avis, assez remarquable et témoigne (…) du fait que le produit lui-même est suffisamment convaincant pour générer cette demande.”

La puissance de la marque Tesla est due au caractère unique du produit, mais aussi à la vision impulsée par Elon Musk. La vision d’un monde plus “vert”. 

La particularité de Tesla se voit dans ses résultats

  • Le succès des pré-commandes : il y en aurait au moins 700 000 pour le CyberTruck, à $100 chacune. Cela fait un montant de $70 millions, prêtés sans intérêts par les clients de Tesla à l’entreprise.
  • En pleine pandémie mondiale, au 3ème trimestre 2020, Tesla a réussi à : augmenter la capacité de production de ses usines, investir presque 400 millions de dollars en recherche & développement, diminuer le coût de fabrication de ses véhicules, augmenter sa marge brute, augmenter ses revenus

Pas mal.

  • Le cours de son action en bourse défie toutes les prévisions. En février 2020, Tesla annonce qu’elle va proposer en bourse 2,65 millions d’actions supplémentaires. Ce que cela signifie : 

Pour Tesla : cela lui rapportera environ 2 milliards de dollars (d’après le cours de l’action de l’époque) qu’elle pourra investir dans son business. 

Pour les futurs investisseurs : la possibilité d’investir dans l’entreprise.

Pour les investisseurs existants : mauvaise nouvelle, plus d’actions Tesla sur le marché = le gâteau Tesla s’agrandit = proportionnellement, leur part du gâteau diminue. C’est ce qu’on appelle être dilué.

Habituellement, quand une entreprise cotée en bourse fait ce genre d’annonce, le prix de son action chute. Pourquoi ? Les investisseurs existants n’aiment pas être dilués, car cela diminue leur pouvoir dans la société.

Pour Tesla, c’est l’inverse qui s’est produit en février : le cours de l’action a augmenté. 

Pourquoi ? 

Le cours de Tesla fonctionne comme une prophétie auto-réalisatrice : les gens sont enthousiasmés par les activités et les perspectives de Tesla => ils veulent acheter des actions de Tesla => leur frénésie d’achat fait exploser le prix des actions de Tesla => Tesla propose encore plus d’actions à ces prix élevés (c’est ce qu’elle a fait en février 2020) => grâce à l’argent récolté, Tesla investit et améliore ses perspectives de croissance => les gens sont encore plus enthousiasmés, etc. 

🔮 Les prédictions sur l’avenir de Tesla 

Son action vaudra $1 400 en 2024

Cette prédiction a été faite par le fonds d’investissement Ark Invest. Fondé et dirigé par Catherine Wood, Ark Invest investit dans les entreprises qui créent le monde de demain. Parmi ses investissements : Tesla, Bitcoin, Slack…

Ark Invest a créé l’un des ETF les plus performants du marché. Son rendement : +36,2% par an depuis sa création en 2014, contre 11,47% pour le S&P500. Pour savoir quelles actions lui ont permis d’atteindre cette performance, c’est ici.

Ark Invest estime qu’en 2024 :

  • Il y a 25% de chances que le prix de l’action Tesla soit égal ou inférieur à $300
  • Il y a 25% de chances que le prix de l’action Tesla soit égal ou supérieur à $3 000

Ark Invest a une cible de prix à $1 400.

Tesla va concurrencer Uber

Elon Musk l’a annoncé : d’ici 3 ans, il veut proposer un modèle Tesla à $25 000 maximum. Aujourd’hui, la Tesla la moins chère est la Model 3, avec un prix de départ à $41,190.

Comment il compte atteindre cet objectif ? En divisant par deux le coût de fabrication des batteries

Cette réduction du coût de construction des véhicules permettra aussi de lancer à moindre coût un autre projet de Tesla : une flotte de taxis autonomes.

Ark Invest estime qu’à terme, Tesla devrait pouvoir proposer aux clients de ce service des tarifs 10 fois moins élevés que ceux d’Uber et Lyft.

La branche énergie rapportera 130 fois plus dans 13 ans

Un analyste de la banque d’investissement Piper Sandler a estimé que Tesla Energy générera $12,4 milliards en 2023 et $200 milliards en 2033, contre $1,5 milliards en 2019.  

Qu’on soit d’accord ou pas sur le chiffre, quand on regarde l’évolution de Tesla, on se rend compte qu’elle n’est plus un constructeur automobile. Tesla est une entreprise qui va disrupter le secteur de l’énergie.

En octobre 2019, Elon Musk a dit « Je pense qu’il y a généralement un manque de compréhension ou d’appréciation de la croissance de Tesla Energy (…). À long terme, je m’attends à ce que Tesla Energy ait la même ou à peu près la même taille que la branche automobile Tesla« .

Il a également dit en octobre 2020 “Je pense que la force concurrentielle à long terme de Tesla sera principalement la fabrication.” (en parlant des améliorations sur les batteries).

Tesla va disrupter le secteur de l’assurance automobile

Depuis août 2019, Tesla assure les propriétaires de ses véhicules en partenariat avec State National Insurance. 

L’entreprise proposait des prix 30% inférieurs au marché.

Son avantage compétitif : les données précises qu’elle a sur les conducteurs. Cela lui permet d’évaluer précisément si le client a une conduite risquée ou pas, et donc d’ajuster la prime d’assurance en fonction de ce risque.

Au départ disponible uniquement en Californie, Tesla est en train d’étendre l’activité d’assurance à la Chine.

Evolution à venir : Tesla souhaiterait proposer une assurance dont la prime variera chaque mois en fonction du risque.

Tesla, future entreprise de BTP ? 

Aux Etats-Unis, Tesla pose des panneaux solaires sur des habitations en des temps records (1 jour et demi pour remplacer une toiture entière par des panneaux solaires). Cette activité a doublé au 3ème trimestre 2020 par rapport au 2ème trimestre.

Tesla a un objectif : diminuer encore plus le temps de pose des panneaux solaires pour accélérer la croissance de ce business. Pour cela, ils recrutent des centaines d’électriciens et de couvreurs.

Ce qui nous fait penser que Tesla pourrait devenir un acteur important du BTP à l’avenir.

On est donc bien loin de la simple marque automobile qui essaye de concurrencer Ford ou General Motors.