Vous avez probablement entendu parler de l’application Robinhood sur Youtube et vous voulez savoir si elle est disponible en France, ai-je raison ?

Robinhood est une application américaine d’investissement moderne et facile à utiliser, qui a introduit le concept de négociation sans commission de produits financiers tels que les actions et les ETF.

Vous voulez savoir si Robinhood est disponible en France, quels sont ses projets d’expansion et quelles sont les alternatives disponibles pour les utilisateurs européens ? Cet article est la pour ça !

 

Qu’est-ce que Robinhood ?

 

Robinhood a été fondé en 2013 et, depuis lors, il a joué un rôle majeur dans la perturbation de l’industrie du courtage en permettant aux investisseurs particuliers américains de négocier sans la moindre commission. À ce titre, Robinhood se définit comme un courtier en ligne sans commission qui offre la possibilité de négocier des actions, des ETF, des options et des crypto-monnaies aux côtés de son plus grand rival, Webull.

Les résultats sont clairs : plus de 13 millions d’utilisateurs ! En effet, les concurrents de Robinhood ont suivi de très près cette croissance exponentielle et, en octobre 2019, certains grands courtiers bien établis aux États-Unis, comme E-Trade, TD Ameritrade et Charles Schwab, ont annoncé coup sur coup qu’ils éradiquaient les frais de négociation.

 

Robinhood est-il disponible en France ?

Malheureusement, Robinhood n’est pas encore disponible en dehors des États-Unis. Son ouverture en Europe était prévue pour 2020, mais elle a été reportée indéfiniment en raison de Covid-19. Leur expansion mondiale n’a pas franchi d’étape depuis lors.

Mais ne perdez pas espoir ! Que vous viviez en France, en Russie, en Ukraine, en Roumanie, en Espagne, en Belgique, en Grèce, en Suède, en Suisse, en Irlande, en Bulgarie ou dans tout autre pays européen, vous trouverez des alternatives dont la fiabilité est avérée (et peut-être même plus fiable que Robinhood !).

Le krach boursier de covid-19 au cours du premier trimestre 2020 a montré certaines vulnérabilités de la plateforme de Robinhood. L’application s’est effondrée à plusieurs reprises, et les investisseurs n‘ont pas pu effectuer de transactions pendant les marchés les plus volatils de l’histoire (les exemples sont Gamestop, et plus récemment, Dogecoin). L’entreprise fait face à des poursuites judiciaires en raison de ces pannes.

En outre, Robinhood a déjà été confrontée à des failles de sécurité révélant des informations sensibles sur ses clients et, à un moment donné, elle a même autorisé un « effet de levier infini« , qui a été corrigé peu après. Cela n’a toutefois pas permis d’éviter des pertes importantes pour certains clients.

Après avoir observé certaines de ces controverses, des fonctionnaires de l’UE ont déclaré, début 2021, que les plates-formes de trading en ligne telles que Robinhood ne seraient pas autorisées en Europe en raison de leur structure de « paiement pour le flux d’ordres », qui peut être en conflit avec la priorité accordée aux intérêts des clients (plus d’informations à ce sujet dans Reuters).

 

Comment Robinhood gagne-t-il de l’argent exactement ?

Le courtier en ligne gagne de l’argent grâce aux intérêts perçus sur les soldes de trésorerie des clients (argent sur votre compte non investi), à la vente d’informations sur les ordres à des tiers (traders à haute fréquence, par exemple) et aux prêts sur marge.

En ce qui concerne la vente d’ordres, la Commission américaine des valeurs mobilières (SEC) enquête toujours sur Robinhood pour ne pas avoir divulgué complètement sa pratique de vente des ordres des clients à des sociétés de trading à haute fréquence.

Jusqu’en octobre 2018, Robinhood n’indiquait pas clairement qu’elle recevait des paiements pour des flux d’ordres. Selon la loi, toute société financière doit révéler tous les faits matériels qu’un investisseur voudrait connaître avant de prendre une décision d’investissement (plus d’infos : ici).

 

Alternatives à Robinhood en France

Pour nous aider à répondre à cette question, notre hypothèse était de nous concentrer uniquement sur les courtiers sans commission, qui sont disponibles en France. Compte tenu de cela, voici nos suggestions :

#1 eToro

etoro

Etoro en un coup d’œil

  • 0% de commissions : ✔ (Actions et ETFs)
  • Application mobile : ✔
  • Produits : CFDs, ETFs, actions,
  • matières premières, Forex et crypto-monnaies.
  • Investissement minimum : 0€
  • Régulateurs : CySEC, FCA, et ASIC

Fondée en 2006, eToro est une startup fintech mondialement connue et le leader dans le domaine du trading social (suivre les trades des autres), avec plus de 13 millions d’utilisateurs dans le monde. Vous pouvez également investir dans d’autres produits tels que les CFD, les ETF, les actions, les matières premières, le Forex et les crypto-monnaies par le biais de leur plateforme, qui est intuitive et simple à utiliser, ce qui en fait un bon choix pour les débutants, sans oublier qu’ils ont commencé à offrir des actions et des ETF gratuits en France.

Ouvrir un compte et déposer est facile, et vous pouvez même essayer la plateforme avec de l’argent virtuel. Du côté des inconvénients, les retraits d’argent sont parfois lents et les spreads peuvent être élevés pour certains produits, comme les cryptocurrences.

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perte d’argent rapide en raison de l’effet de levier. 67 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

#2 Degiro

degiro

Degiro en un coup d’œil

  • 0% de commissions : ✖ (Une transaction ETF sans commission par mois)
  • Application mobile : ✔
  • Produits : Actions, fonds, ETF, contrats à terme, produits à effet de levier, obligations et warrants.
  • Investissement minimum : 0€
  • Régulateurs : AFM, DNB, FCA

Degiro est un courtier disruptif présent dans dix-huit pays européens et dont plus d’un million d’investisseurs font confiance à ses services. La plateforme innovante est devenue largement connue pour sa philosophie « do-it-yourself », dans le sens où vous avez tout à votre disposition pour commencer à investir par vous-même.

La popularité de Degiro tient à sa plateforme de négociation (incroyablement simple et efficace), à sa structure de frais super-compétitive (parmi les plus bas du secteur du courtage) et à sa sécurité (réglementée par la FCA au Royaume-Uni ainsi que par l’AFM aux Pays-Bas).

Le courtier en ligne donne accès à un panier assez diversifié de classes d’actifs : actions, ETF, obligations, options, contrats à terme, fonds communs de placement, warrants et produits à effet de levier (pas encore de cryptocurrences). De plus, vous disposez d’une liste de 200 ETF sur lesquels vous pouvez effectuer des transactions une fois par mois, tout à fait gratuitement.

En revanche, les alertes de prix et les notifications font défaut sur la plateforme. Dans l’ensemble, l’expérience d’investissement conviviale et sans tracas, combinée à de faibles frais, devrait être une excellente option à considérer.

#3 Trading212

trading 212

Trading212 en un coup d’œil

  • 0% de commissions : ✔ (Actions et ETFs)
  • Application mobile : ✔
  • Produits : CFDs, actions, ETFs, matières premières, Forex et crypto-monnaies.
  • Investissement minimum : 1€
  • Régulateurs : FCA et FSC

Fondée en 2006, Trading 212 est une fintech basée à Londres qui vise à démocratiser l’ensemble du processus d’investissement à travers une simple application mobile en permettant à chacun d’investir dans plus de 6500 actions et ETF, le Forex, les matières premières, les CFD et les crypto-monnaies. Plus de 15 millions de personnes ont déjà téléchargé l’application. En 2017, elle était l’application de trading la plus téléchargée en Allemagne et, depuis 2016, elle reste à la 1ère place au Royaume-Uni.

Sur Trading 212, vous trouverez des actions et des ETF sans commission, des actions fractionnées et même un système d’investissement automatique (Robo-advisor), si vous le souhaitez. En revanche, il présente quelques limites en termes de produits disponibles, comme l’absence d’obligations et d’options. L’ouverture d’un compte est extrêmement simple et rapide.

Dans l’application, vous remarquerez deux sous-plateformes distinctes : Trading 212 Invest, où vous pouvez négocier gratuitement une série d’actifs, et Trading 212 CFD, où vous pouvez négocier des produits financiers à effet de levier (CFD).

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perte d’argent rapide en raison de l’effet de levier. 76 % des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

#4 Revolut

revolut

Revolut en un coup d’œil

  • 0% de commissions : ✔ (seulement 1 transaction gratuite par mois, actions américaines)
  • Application mobile : ✔
  • Produits : Actions, crypto-monnaies, or et argent.
  • Investissement minimum : 0€
  • Régulateurs : SEC, FCA, et FINRA

Fondée en 2019, Revolut Trading fait partie de l’appli Revolut (existante depuis 2015) et propose à ses utilisateurs un moyen efficace d’investir (tout en un seul endroit). Elle permet uniquement d’investir dans les actions américaines (+750 entreprises) gratuitement jusqu’à 1 transaction par mois, les crypto-monnaies avec un spread de 1,5%, et l’or et l’argent avec un spread de 0,25% lorsque le marché est ouvert. D’autre part, il n’y a pas de frais d’inactivité ou de retrait.

L’application est super intuitive, et le processus d’ouverture de compte est 100% numérique, rapide et sécurisé. Malheureusement, l’offre de produits financiers reste très faible, et le compte ne peut être libellé qu’en dollars. Les actifs non accessibles sont notamment les suivants : ETFs, CFDs, Forex, obligations, et options. En outre, elle ne dispose d’aucun matériel pédagogique ou d’étude de marché, et elle facture des droits de garde annuels de 0,12 %.

Quelle plateforme choisir ?

 

Parmi les facteurs à prendre en compte lors du choix d’un courtier en ligne, citons les frais facturés, le fait qu’il soit réglementé par des institutions de premier plan telles que l’AMF en France, la gamme de produits qu’il vous permet de négocier (toutes les plateformes ne vous permettent pas de négocier des actions européennes, par exemple), entre autres.

Le meilleur courtier en ligne dans votre cas spécifique dépendra de votre profil, de vos préférences et de vos objectifs. Explorez les sites Web ci-dessus et décidez par vous-même !

Nous vous rappelons que les informations ci-dessus ne doivent pas être interprétées comme des conseils d’investissement et doivent être considérées comme des informations uniquement. Les investisseurs doivent effectuer leurs propres recherches et faire preuve de diligence raisonnable quant aux services et aux opportunités les mieux adaptés à leur stratégie de risque, de rendement et d’impact.

Nous espérons vous avoir aidé, et laissez vos commentaires ci-dessous.

Bons investissements !